Le cri du prophète Jérémie (Jr26)

Comme nous l'avons dit, le cri du psalmiste qui  rejoint le cri de Jonas traverse le cri du prohète Jérémie devant la menace de son arrestation et de son jugement:Jr26. Baruch à qui l'on peut attribuer ces passages biographiques, a resumé ici le discours contre le Temple,7,1-15; dont il raconte les conséquences. Jr26,15: "Mais sachez bien que si vous me faites mourir, c'est du sang innocent que vous mettrez sur vous, sur cette ville et sur ses habitants. Car Yahvé m'a bel et bien envoyé vers vous, pour prononcer à vos oreilles toutes ces paroles"(Jr26,15). Comme Jérémie et Job, le psalmiste appelle le nom de Yahvé (Ps 116(114-115),V4 et transforme son expérience tragique, dramatique, traumatisante, révoltante et rebelle en prière le jour où il appelle Yahvé (V2) pour que celui-ci délivre son âme. Le cris du désespoir devenu cri de prière et d'action de grâce se transforme en initiative de libération intégrale et définitive de la part de Yahvé pour son serviteur qui marche devant Yahvé avec justice, droiture, simplicité, vérité, tendresse, émerveillement, amour et pleine confiance dans le Seigneur, le Dieu libérateur, le Dieu de libération des lacets, filets existentiels, anthropologiques, spirituels, moraux, temporels et collectifs. V5-6:"Yahvé a pitié, il est juste, notre Dieu est tendresse; Yahvé protège les simples, je faiblissais, il m'a sauvé"(Ps 116(114-115), 5-6; Ex 34,6+. La justice de Dieu révèle sa miséricorde et sa passion pour les gens qui confessent leurs propres fragilités, leurs propres péchés devant Dieu et qui s'en remettent totalement à sa prévenance, à sa surabondance, à son salut, lui l'unique protecteur et sauveur. Le Chapitre 34(Ex34),1-28 est le récit de tradition yahviste de la conclusion de l'alliance, mais les gloses aux VV.1 et 4 cf. note en tête du ch.32, en font seulement le renouvellement. En dehors de ces gloses et des vv.6-9, il y a des additions des rédacteurs. En Ex 43,6+ nous lisons:"Il invoqua le nom de Yahvé. Yahvé passa devant lui et il proclama:"Yahvé, Yahvé, Yahvé, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité, qui garde sa grâce à des milliers, tolère faute, transgression et péché mais ne laisse rien impuni et châtie les fautes des pères sur les enfants et les petits-enfants, jusqu'à la troisième et la quatrième génération". (Ex34,6-8);33,18-23;3,14+;20,5-6,Nb14,18;Dt5,9-10;Ps86,15;Jr32,18;Na1,3;Jl2,13;Jn1,14. La souveraineté de Yahvé se manifeste exclusivement par son initiative souveraine de la surabondance de grâce et de miséricorde qu'il adresse à qui il veut, quand il veut, où il veut pourvu que ce dernier ouvre son intériorité à l'haute intérieure pour goûter à la souverène beauté du nom de Yahvé. En prononçant son nom Dieu se révèle de quelque manière à Moïse, voir 3,13-15. Il y a un tel abîme entre la sainteté de Dieu et l'indignité de l'homme, voir LV17,1+, que l'homme devrait mourir de voir Dieu, EX19,21; LV16,2; Nb4,20, cf.6,25+, ou seulement de l'entendre, Ex20,19; Dt 5,24-26;cf18,16. C'est pour cela que Moïse, Ex3,6; Elie, 1R19,13, et même les Séraphins, Is6,2, se voilent la face devant Yahvé. De rester en vie après avoir vu Dieu, on éprouve un étonnement reconnaissant, Gn32,31; Dt5,24, ou une crainte religieuse, Jg6,22-23;13,22;Is6,5. C'est une rare faveur que Dieu fait, Ex24,10-11; Dt5,4, particulièrement à Moïse, comme à son "ami", Ex 33,11; Nb12,7-8; Dt34,10 et à Elie,1R19,11s, qui seront témoins de la Transfiguration du Christ, cette théophanie du Nouveau Testament, Mt17,3p et resteront, dans la tradition chrétienne, comme les représentants éminents de la grande mystique (avec saint Paul, 2 Co12,1s). Dans le Nouveau Testament, la "gloire" de Dieu, cf.ici.v 18 et Ex 24,16+, se manifeste en Jésus, Jn1,14+; 11,40; cf. 2Co 4,4,6 mais Jésus seul a contemplé Dieu son Père, Jn1,18; 6,46;1jn4,12. Pour les hommes, la vision face à face est réservée à la béatitude du ciel, Mt5,8;1jn3,2;1Co13,12. Le mystère de la jalousie divine est l'expression de la plénitude d'amour et de vérité qu'il manifeste dans sa tendresse miséricordieuse à ceux et celles qui se tournent vers lui et devant lui. (Ps86,15). Comme le dit le prophète Jérémie, rien n'est impossible à Dieu (Jr32,17) pour qui l'ouvre son coeur. "Tu fais grâce à des milliers, mais punis la faute des pères, à pleine mesure, sur leurs fils après eux. Ô Dieu grand et fort dont le nom est Yahvé Sabaot, grand dans tes desseins, puissant dans tes hauts faits, toi dont les yeux sont ouverts sur toutes les voies des humains pour rendre à chacun selon sa conduite et d'après le fruit de ses actes" (Jr32,18-19). Le prophète Nahum, d'Elqosh lui parle de la colère de Yahvé et de sa sentence qui ont pour effet éducatif la lamentation et la conversion de ceux qui en sont bénéficiaires (Na1,1-14;2,1-14;3,1-19). // Nb11,33; 2S6,7; 21,14; Ps2,12; 60,3; 79,5; 110,5; Pr31,10+. La jalousie et la vengeance entraînent la rancoeur et multiplient des adversaires, des ennemis qu'on cherche à abaisser, à détruire, à dévaster. Pour décrire la colère de Dieu, le poète (Nahum) prophète, utilise à la fois les thèmes des cosmogonies antiques (la création, victoire divine sur les eaux,Jb7,12+), et ceux de l'histoire sainte (mer Rouge et Sinaï, Ps 114,3-8; Is51,10, etc). Allusion probable au déluge (Noé était, comme Nahum, un "consolateur" d'après Gn5,29). La colère divine a un sens,vv7-8: elle n'est pas un déchaînement aveugle mais un jugement qui discerne les croyants des impies. Quelle idée vous faites-vous de Yahvé? et comme vous devez compter sur Yahvé. En représentant Ninive comme une prostituée, Nahum vise moins son idolâtrie (Ninive n'est pas comme Israël l'épouse de Yahvé) et sa prostitution sacrée, que l'avidité et l'habileté avec lesquelles elle a établi son pouvoir sur tous les peuples, pour les dépouiller. Le châtiment de Ninive est celui des adultères, cf. Os2,5;Ez16,3-64;23,25-30. Nahum, prophète de menace et de maleur revendique la colère de Dieu (Na1,1-8), ses sentences prophétiques à Juda et à Ninive (Na1,9-2,1), la ruine de Ninive, l'asaut (Na2,1-11) accompagné des pillages de l'argent et de l'or mais aussi de saccage et de ravage (Na2,2-11) et également de la réduction en fumée de la charroie de Ninive à l'exemple de la ville de Thèbes (Na3,8-11). Sans doute Thèbes en Haute-Egypte, la "ville d'Amon"; elle fut sacagée en 663 par les armées d'Assurbanipal qui l'avaient peut-être atteinte déjà en 667. La méchanceté est source et cause de beaucoup des malheurs, de beaucoup des lamentations et de beaucoup ds funérailles entre les gens qui se battent. Ce qui est vrai pour la méchanceté et aussi vrai pour la jalousie meurtrière, source de la sorcellerie. La méchanceté, tout comme la jalousie meurtrière, voir la sorcellerie aveuglent ceux-ci dans ce combat sanglant comme des criquets, de sauterelles et un essail d'insectes qui finissent tous par disparaître à l'apparition du soleil ou de la sécurité civile (Na3,15-19) . Ils disparaissent car ils sont dévorés par le feu notamment des chars, exterminés par l'épée ouvrant la longue voie de l'exil des rescapés, de leurs petits enfants devant des grands eux-mêmes liés et enchaînés par le cycle de la violence meurtrière dont ils sont des acteurs coupables et responsables. L'envol des sauterelles, des criquets et d'essaim d'insectes au jour du froid tragique funèbre de la vengeance lumineusement froide entraîne un constat de malheur inquiètant sur le sens de la vie au service de la méchanceté et de la jalousie meurtrière:"Ils sont partis, nul ne sait où. Où sont-ils? (Na3,17b). L'invasion des Assyriens dans les pays occupés (commerçants, soldats, fonctionnaires ) est comparée à celle d'une nuée de sauterelles. La même image sert à annoncer leur disparition subite et totale. Cette totale disparition est aussi la sentence sur Ninive la prostituée. Na3,v3:"Cavaliers à la charge, flammes des épées, éclairs des lances, foule des blessés, masse des morts, sans fin des cadavres, on bute sur leurs cadavres" (Na3,3).// EZ39,11-16. Na3,5:"Me voici contre toi oracle de Yahvé Sabaot. Je vais réléver jusqu'à ton visage les pans de ta robe, montrer aux nations ta nudité, aux royaumes ton ignominie". V6"Je vais jeter sur toi des ordures, te déshonorer, t'exposer au pilori"(Na3,6). V.7:"Alors, quiconque te verra se détournera de toi. Il dira:"Ninive! quelle désolation!". Qui la prendrait en pitié? Où pourrais-je te chercher des consolateurs? (N3,7). Devant ce réalisme de la vision du jour de Yahvé (Jl2,10-11); Am8,9+ où la description de l'avance des sauterelles avec les chevaux sous les traits d'une invasion armée est imminente dans un contexte apocalyptique (Na2,4-7,11;3,2-3,15-17), le prophète Joël lance l'appel à la pénitence de Yahvé pour la conversion des coeurs, la bénédiction, le renouveau de la prospérité agricole,cf.Dt7,13-14; 16,10,15,17,etc;cf.Ag2,15-19, qui permettra la reprise du culte,sf.1,9. "Déchirez votre coeur, et non vos vêtements, revenez à Yahvé, votre Dieu, car il est tendresse et pitié, lent à la colère, riche en grâce, et il a regret du mal"(Jl2,13); Ex34,6-7+. V14:"Qui sait? S'il revenait? S'il regrettait? S'il laissait après lui une bénédiction, oblation et libation pour Yahvé, votre Dieu?"(JL2,14); Am5,14s; Jon3,9. Toutes ces intérrogations vétérotestamentaires préfigurent la question fondatrice et fondamentale de l'incarnation du Christ et de son identité, quand il pose cette question à ses apôtres:"Que dites les gens...et pour vous qui suis-Je? Saint Jean invite le chrétien à croire à l'Incarnation du verbe. Mais pourquoi? Que veut bien dire "croire à l'incarnation du verbe" (Jn1,14)? (A suivre). Père Hubert Adelain Mayituka Mangangula. Desservant. Curé d'Orbais (PERWEZ).

Commentaires

  • FRERE ELYÔN : LE DERNIER VRAI PROPHETE !
    Bonjour,
    Oui, Frère Elyôn est bien le premier et le dernier des Prophètes, ou Elie réincarné, en ces temps de la fin et j'en suis personnellement convaincue ! Car nul homme au monde ne peut apporter autant de Révélations surprenantes, mais toujours en corrélation avec les Saintes Écritures, si Frère Elyôn n'était pas L'Envoyé de la Sainte Trinité ! D'autant plus qu'Elie est annoncé, mais aussi Enock, par la venue des "deux Témoins" dans l'Apocalypse de Saint Jean. Prophétie également révélée par La Sainte Vierge Marie à Mélanie de la Salette. Aujourd'hui, c'est Elie seul qui se présente à nous et c'est une grande grâce pour nous autres Français, mais aussi pour les Européens : Dieu soit loué ! L'autre Témoin, d'après Frère Elyôn interviendra plus tard, lorsq! u'il sera prêt. Frère Elyôn le connait, mais lui ignore encore sa Mission. Alors n'hésitons pas à aller sur le Site Sacré, voulu par Dieu, afin que nous recevions une grande Lumière, nous qui sommes dans les ténèbres depuis trop longtemps ! Nous qui croyons détenir une forme de vérité, et bien nous en sommes très loin de la pensée du Père éternel ! Voilà pourquoi, et pendant qu'il en est encore temps, parce que sous peu il sera trop tard, je vous invite cordialement à visiter le Site Sacré...
    QUI FAIT QUOI ? ET OU VA-T'ON ?
    UN SEUL SITE... LA VÉRITÉ ET LA VOLONTÉ DE DIEU, POUR SA SEULE GLOIRE ET LE SALUT DES ÂMES...
    LE SITE EST SACRÉ, CAR IL EXISTE PAR LA GRÂCE DE LA SAINTE TRINITÉ. MERCI DE PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LE LIRE ATTENTIVEMENT, PARCE QU'IL RÉPOND A TOUTES LES INTERROGATIONS QUE NOUS NOUS POSONS : SPIRITUELLES, POLITIQUES, SCIENTIFIQUES, ESCHATOLOGIQUES, AINSI QUE CONCERNANT LE GRAND MONARQUE ET LE SAINT PONTIFE ANNONCÉS DEPUIS PRES DE MILLE ANS ! ...
    Alors le lire c'est bien, mais transmettre par le biais du Web et partager partout ce Site Sacré : c'est un Acte crucial de Charité chrétienne. Ce Devoir spirituel extrêmement important vaut toutes les prières, car en agissant ainsi, vous obéissez à la Volonté de Dieu et vous serez récompensés par votre Action sainte. Voyez-vous, on peut faire beaucoup, tout en restant chez soi. Merci de votre compréhension...
    Que l'Esprit Saint vous éclaire dans cette lecture Divine et que Dieu vous garde de la Tourmente qui vient...
    LE SITE SACRÉ : http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

    E-mail : frere-elyon@prophete-du-sacre-coeur.com
    Sur Gloria TV : http://fr.gloria.tv/?user=92609
    Page de F.E. sur le site de l'Éditeur ILV-Édition :
    http://www.inlibroveritas.net/auteur/4701/frere-elyon

Les commentaires sont fermés.