• L'éducation de l'enfant Mukongo chez Van WING selon Ndundu Massamba,s.j

    Pour le révérend Père Ndundu Massamba sj., selon L'oeuvre du révérend Père J. Van Wink que nous étudions,  éduquer un enfant commence par éduquer sa mère lorsque celle-ci est enceinte et cela dès la conception jusqu'à la naissance de l'enfant. Des femmes sages très agées s'occupent d'initier et d'éduquer la mère dans son expérience de mettre au monde un enfant. Dès que l'enfant est né, l'éducation est donnée à cet enfant et à sa mère jusqu'à la sortie de l'enfant pour la première fois du hutte familiale au soleil. Une autre étape de cette éducation concerne le moment fondamental où le père donne le nom à son enfant, voir impose les noms que celui-ci portera. Comme on peut le constater l'éducation traditionnelle Kongo est ponctuée des rites à différents étapes existentielles de la croissance en sens et en humanité de l'enfant , de sa mère et de son papa. Ces rites s'avèrent spéciaux dans le cas où les enfants sont des jumeaux. L'éducation de l'enfant Mukongo continue jusqu'à l'âge de puberté et est ponctuée par des rites et institutions spécifiques. Analysons les différentes étapes constitutives de l'éducation de l'enfant Mukongo dans la tradition africaine Kongo dans l'Ancien Royaume du Kongo.

    I. L'éducation de la femme pendant la grossesse.

    Le révérend Père Ndundu Massamba s.j analyse le chapître IX des Études Bakongo du révérend Père Van Wink (128) portant sur la grossesse, la naissance et l'éducation pour présenter la vision de l'éducation de l'enfant Mukongo au régard de Père J; Van Wink. L'éducation est un processus qui commence par les acquis de la construction en sens et de la croissance en humanité des parents eux mêmes, c'est-à-dire du père et de la mère qui se sont rencontrés et ont célébré leur mariage coutumier, civil, religieux ou non, voir ont célébré et consommé leurs rapports, leurs unions avant le mariage en donnant lieu à la grossesse et à la naissance.

    Les fondamentaux de l'éducation de l'enfant à naître se jouent déjà lors de la formation du foetus et dans la manière dont durant neuf mois la grossesse se déploie à travers les médiations de la pensée, des comportements et des émotions de la femme enceinte, c'est-à-dire de l'épouse. Les fondamentaux de l'enfant à naître se déploient aussi à travers la médiation des actes pluriels mentaux, des actes du langage, des gestes corporels, des actes humains, des conduites, comportements, attitudes, regards, perceptions, représentations, manières d'être, de penser, de vivre, d'agir, de savoir, de savoir faire, de savoir être, de savoir devenir, de savoir souffrir, de savoir jouïr, de savoir jubiler des époux-eux-mêmes, c'est-à-dire du Père et de la Mère. Cette pluralité des actes et des savoirs des époux ou des parents contribuent à l'accueil de l'enfant à naître et à son accompagnement dans le processus décisionnel de sa maturation et de sa croissance en sens et en humanité dans une société pacifiée, économiquement fiable et utile à l'exercice de la citoyenneté responsable et au déploiement de l'emploi pour subvenir aux besoins fondamentaux, vitaux, sociétaux et culturels de la famille et de la croissance en sens et en humanité de l'enfant à naître, du bébé, de l'enfant, de l'adolescent, du jeune et de l'adulte en mettant l'humain au centre de la joie lumineuse de l'élan vital, de la force vitale intergénérationnelle, planétaire et de la vie.

    Une telle approche est très loin du transhumanisme techno-scientifique dévolue à la singularité du surhomme Nietschien appliqué systémiquement dans une perspective ultra, techno-scientifique et idéologique libérale d'un impératif catégorique propulsé par l'économie du marché dans une logique de rapport de force prédominant pour la gloire de la singularité dominatrice liberée de la fragilité au profit de l'efficacité performante robbotisée en vue de l'immortalité et de l'institutionnalisation de l'exclusion de la masse au niveau intergénérationnelle et planétaire.

    Pour le révérend Père Ndundu Massamba, s.j le révérend Père J. Van Wing reconnaît la place capitale et essentielle à donner à l'hygiène par la femme enceinte et ou par les femmes enceintes deux ou trois mois après l'arrêt des règles dès la grossesse. Dans la Tradition Kongo l'éducation de l'enfant à naître commence par l'éducation de sa mère à la pratique de l'hygiène et à l'observation de certaines prescriptions dès le deuxième mois et le troisième mois de la grossesse. Les vieilles femmes du village, les femmes sages et agées, accoucheuses sont celles qui leur apportent cette première éducation à l'hygiène et à l'abservance des prescriptions pour le développement harmonieux de l'enfant à naître.

    Elles leur inculquent le respect de la parole normée à travers la systémique contraignante dite "kuyina n'longo", respect contraignant des interdits. "Pour éviter à l'enfant toute difformité, la future maman prendra des précautions: elle évitera par exemple la présence de tout homme difforme et s'abstiendra de la chair de tout animal qui a un vilain défaut, tels les oiseaux jaseurs: nsudi, solokoto, kikutu-kutu (l'oiseau de malheur), nkewa( le singe gris, très laid), zundu(une grenouille géante aux yeux énormes)"(129).

    Le contact de la mère avec les êtres peuplant le règne minéral, végétal, aquatique, animal et humain, voir stéllaire peut influencer positivement ou négativement directement la croissance en sens et en humanité de l'enfant à naître sans oublier les influences du monde invisible, celui des ancêtres.  Ainsi l'alimentation de la femme enceinte doit elle être exigeante.

    La deuxième étape de l'éducation traditionnelle de la femme enceinte consiste à accéder au rite initiatique qui le prépare à faire le choix de la modalité d'accouchement lorsqu'elle arrive à terme. En lieu et place de choisir la naissance par césarienne, qui n'existait pas et qui rélève de la techno-science et du progrès des sciences médicales et des sociétés contemporaines, la femme traditionnelle Kongo choisit d'accoucher par la systémique initiatique fétichiste "Kubuta mu nkisi" où le féticheur appelait Nganga Nkisi, Nganga nkwa mpiata offre à la femme qui veut accoucher différentes apportunités. La femme est amenée à choisir entre différents fétiches qui favorisent un accouchement réussi à travers lequel la douleur d'enfantement est transfigurée en joie lorsqu'elle met au monde et devient créatrice de l'être humain et parachève la co-création en harmonie avec la systémique des lois naturels, biologiques, physique, physiologiques, cosmiques qui répondent à une systémique harmonieuse et évolutive.

    Le choix du fétiche est determiné par les exigences des traditions claniques et les circonstances de l'accouchement. Mais c'est le féticheur qui dialogue avec le fétiche pour savoir quel est le fétiche qui correspond le mieux à telle ou telle autre circonstance dans le respect de la tradition clanique. Le respect de la systémique du rite de l'initiation fétichiste propice à l'accouchement est considéré comme une expérience à vivre par la femme enceinte qui est à terme pour collaborer à la croissance en sens et en humanité de l'enfant à naître dans des bonnes conditions qui contribuent à son éducation future.

    "Parmi les différents nkisi qui font naître les enfants, nous retenons comme principaux: mbudi, gumba, nzinga, nkengo yanga, kimpi, kidia kinkala, mansansa, mumpasa, yala, nkondi, nsona"(130). Avant l'accouchement, la femme traditionnelle Kongo doit se devoiler, dire tout ce qu'elle a fait de bien ou de mal devant le féticheur, c'est la confession traditionnelle. Les autres personnes ont également le droit et le devoir de l'accuser auprès du féticheur qui l'aide à mettre au monde le bébé pour tout ce qu'elle a fait de mal et qui est contraire à la tradition clanique, aux interdits, à la vie en couple et en société organisée. C'est le processus de la délation culpabilisante.

    On pourrait accuser une femme enceinte qui est à terme d'être par exemple sorcière, car elle ensorcelle les gens, jette un mauvais sort à leurs plantations, à leurs bétails, à leurs progénitures... On pourrait accuser une femme enceinte qui est à terme d'être également adultère, d'avoir trompé son mari et d'être enceinte d'une autre personne alors qu'elle est mariée selon la coutume au au civil, voir selon les religions traditionnelles avec son mari.

    Pour les femmes enceintes qui étaient épargnées de toute accusation et qui avaient une conduite et un comportement exemplaire mais aussi qui n'avaient jamais été traitées par et avec d'autres fétiches, le féticheur leur appliquait le fetiche appelé "Kodi di Kinzenzi" pour accoucher de façon normale. Mais que signifie ce fétiche? "Littéralement "coquille du petit cri-cri", le kodi di Kinzenzi est un gros coquillage rempli de mpemba(terre blanche), de nsadi(terre rouge), de poussière de feuille de kitundibila,(une espèce de gingembe sauvage), de pépins de courges(mbika malengi) et de poussière de kinzenzi"(131).

    C'est le mari qui fait la demarche auprès du feticheur quand sa femme est à terme d'abord pour savoir le type du fetiche qui convient à l'accouchement dans telle circonstance et selon telle tradition clanique. Le feticheur interroge à son tour les différents fétiches à travers une systémique rituelle incantatoire et incantatrice où il communie avec le monde invisible et fait participer le mari de la femme enceinte dans ce saut méta-culturel, méta-éthique et métaphysique.

    Dès que le féticheur reçoit la réponse ou le message du fétiche qu'il interroge, il est à mesure de prononcer l'oracle et de désigner le fétiche, c'est-à-dire le nkisi qui correspond à la circonstance selon la tradition clanique pour l'accouchement au cas par cas.

    Le mari de la femme enceinte va implorer le féticheur qui détient le fétiche en question pour lui demander de l'appliquer à sa femme qui est à terme pour un accouchement harmonieux. Il paie les honoraires à ce féticheur appelé "nganga nkwa mpiata" qui va utiliser normalement le "kodi di kinzenzi" pour permettre à une femme enceinte qui a une conduite irréprochable d'accoucher harmonieusement. Le féticheur est à la fois expert, guérisseur et prêtre traditionnel qui déploie ses charismes, son expertise, ses compétences au service de l'élan vital et de la force vitale. Il contribue à la croissance en sens et en humanité de l'enfant à naître, du bébé, de l'enfant, de l'adolescent, du jeune, de l'adulte et jette les fondamentaux de son éducation harmonieuse.

    Mais quel est le contenu spécifique de la portion qu'il administre à la femme qui est à terme? Où et comment prépare-t-il cette portion? Dans quel cadre systémique, rituel et initiatique pratique-t-il ce fétiche? Avec quels actes mentaux, quels actes du langage, quels gestes corporels, quelles conduites, quels comportements, quels regards, quelles perceptions, quelles représentations, quelles attitudes, quelles manières d'être, de penser, de vivre, d'agir, de souffrir, de jouïr, de jubiler, quel savoir, quel savoir faire, quel savoir être, quel savoir devenir appliquent-il ce fétiche?

    Écoutons le révérend Père Ndundu Masamba nous éclairer dans sa réponse: "Dès que le Nganga arrive devant la hutte de la femme enceinte, il prépare une sorte de drogue faite de terre blanche, de farine de maïs grillé et de sel et la fait avaler à la femme et à son mari. Il agite son kodi di kinzenzi et par une prière invoque le kinzenzi à faciliter la naissance de l'enfant dans de bonnes conditions. puis lors celle-ci s'abstiendra de divers aliments, tels les pépins de courges (mbika malengi), le porc, etc. et de certaines pratiques, telles celles de ne pas s'asseoir sur la pierre de meule"(132).

    La femme enceinte est appelée à respecter religieusement les prescriptions que le féticheur vient de lui faire lors du choix du fétiche qui l'accompagne jusqu'à un accouchement normal. L'éducation de la femme enceinte se poursuit durant la grossesse par le respect des interdits émis par le féticheur, par le fait d'eviter de prendre des remèdes qui peuvent provoquer l'avortement. Lorsqu'elle a des malaises ou des derangements, la femme enceinte est appelée à avoir des remèdes appropriés ou à prendre le fétiche qui lui convient sous la direction du feticheur attitré qui contribue au bien de l'enfant à naître.

    L'éducation du mari lors de la grossesse de sa femme consiste à veiller sur elle pour qu'elle respecte les prescriptions du féticheur, à l'assister en cas des malaises et des dérangements pour qu'elle prenne des remèdes appropriés et au besoin des fétiches ad hoc, en évitant tout remède qui entraînerait l'avortement.

    Le mari est éduqué, voir initié à comprendre qu'une femme enceinte devient à certains moments trop capricieuse et acquiert des humeurs insupportables. Elle peut avoir des désirs, des besoins, des demandes déraisonnables, voir des goûts dépravés. Le mari est éduqué et initié à accompagner sa femme enceinte qui traverse tous ces états afin d'éviter les palabres et le divorce par absence de dialogue, d'adaptation, de curiosité, de compréhension et d'accompagnement responsable.

    La femme enceinte est éduquée, voir initiée à redoubler les efforts de vigilance dans ses actes mentaux, ses actes du langage, ses gestes corporels, ses actes humains, ses attitudes, regards, perceptions, représentations, conduites, comportements, manières d'être, d'avoir, de devenir, d'agir, de savoir, de savoir avoir, de savoir faire, de savoir être, de savoir devenir, de savoir souffrir, de savoir vivre, de savoir jubiler, de savoir jouïr dans la société au sixième et huitième mois afin d'eviter tout avortement.

    "Au sixième et huitième mois, la femme sachant que ses mois ne sont pas complets se surveille davantage. Elle craint les accidents susceptibles d'avortement; elle s'empêche de danser, de parcourir de longues distances pour ne pas se fatiguer"(133).

    L'éducation de la femme enceinte au neuvième mois consiste à lui apprendre à vivre dans la serenité tous ses actes pluriels  mentaux, ses actes du langage, ses gestes corporels, ses attitudes, regards, perceptions, représentations, conduites, comportements, manières d'être, d'avoir, de penser, de juger, d'agir, de vivre, de souffrir, de jouïr, de jubiler, de savoir, de savoir-faire, de savoir avoir, de savoir être, de savoir devenir au sein de son individualité, de sa singularité,  de la famille, du clan et de la société pour contribuer à un accouchement harmonieux qui favorise la croissance en sens et en humanité de l'enfant à naître et des parents, du clan et de la société.

    "Elle (la femme enceinte) est plus ou moins tranquille au neuvième mois, car elle estime que les mois étant complets, même s'il y a accident, l'enfant naîtra viable" (133). Que se passe-t-il à la naissance de l'enfant? Qui éduque la femme lorsqu'elle expérimente le fait de mettre au monde en direct un enfant pour la première fois, voir à chaque accouchement, à chaque naissance? Pourquoi et comment se fait cette éducation expérientielle en direct? (A suivre). Père Hubert Adelain MAYITUKA  MANGANGULA. Desservant, curé d'Orbais (Perwez).

    ---------------------------------------------------------------------

    (128) R.P VAN WING,s.J, Études Bakongo. Histoire et Sociologie. Préface par ED.DE JONCHE (Bibliothèque-Congo,n3). Bruxelles, Goemaere,1921,pp.239-264.

    (129) NDUNDU  MASSAMBA,L'éducation de l'enfant Mukongo dans Actualité et inactualité des "Études Bakongo" du Père J. VAN WING. Actes du Colloque de Mayidi du 10 au 12 avril 1980. Kisantu, Inkisi, Mayidi,1983,p149.

    (130). Ibid.,p.150.

    (131). Ibid.

    (132). Ibid.

    (133). Ibid.,p.150-151.

  • Activité du jumelage Perwez-Kaysersberg à Orbais le dimanche 21/10/2012

    Avant d'aborder la thématique de l'éducation de l'enfant Mukongo dans la tradition Kongo dans l'ancien Royaume Kongo, nous préférons donner des informations d'actualité sur les différentes activités culturelles, sociétales, citoyennes, pastorales et patriotiques qui se déroulent au sein de notre beau village d'Orbais dans notre communauté, dans notre paroisse saint-Lambert à Orbais dans le doyenné et la commune de PERWEZ.


    I. Objet : Activité du jumelage Perwez-Kaysersberg à Orbais le dimanche 21/10

     

     

     

     

     

     

    Voici une activité qui se déroulera au cœur du village d’Orbais.

    L’occasion de se retrouver autour d’un bon verre, en écoutant un groupe de Jazz et de profiter de ces bons moments de détente en compagnie de nos amis de Kaysersberg.

    Quoi de plus ? J

     

     

    Dimanche  21 octobre à 12 h dans la cour de la maison de repos à Orbais sous chapiteau chauffé

    è l’apéritif musical et concert du Kaméléon Big-band de la vallée de Kaysersberg.

    Entrée libre et apéritif offert.

     

    Si de plus, vous désirez accueillir un musicien du samedi 16 h au dimanche 16 h , nous vous en serons très reconnaissants et vous inviterons à titre gracieux à accompagner votre hôte au spectacle du samedi soir.

    Merci de nous le préciser au 0479/45.98.49 ou sur mon adresse mail : dupont.laurence@skynet.be

     

     

    Egalement au programme du week-end ‘Fête du jumelage’ :

     

    Samedi 20 octobre 2012 – 19h / dimanche  21 octobre 2012– 14h – Centre culturel

    è Exposition photo CECIPHO

    Samedi 20 octobre 2012 – 20h – Centre culturel

    è Théâtre : Ciel mon mari est muté en Alsace par le Théâtre de La Choucrouterie Tout public dès 12 ans

     

     

    Nous espérons pouvoir vous rencontrer parmi nous à cette occasion et faire la fête à ce jumelage.

     

     

    A très bientôt,

     

     

     

    Pour le comité de jumelage Perwez-Kaysersberg,

     

     

    Laurence Dupont

     

    II.TOUSSAINT

     

    A- Recommandations:

    Veuillez mettre les noms des défunts et votre participation dans l'enveloppe et veuillez déposer tout comme d'habitude au lieu accessible par le curé d'Orbais que vous connaissez, comme d'habitude. N'oubliez pas ce geste de gratitude envers nos défunts à recommander dans la prière à l'occasion de la Toussaint.

     

    B- Programme de TOUSSAINT. Jeudi 1 NOVEMBRE 2012.

     

    11H00: Messe de Toussaint pour les paroissiens à l'église saint Lambert à ORBAIS (Commune de PERWEZ).

    15H00: Vêpres et recommandations pour les fidèles défunts.

        -     : Bénédiction des tombes.

     

    C- Vendredi 2 novembre 2012.

    11H00: Messe de commémoration de tous les fidèles défunts.

     

    III. Célébrations Patriotiques: Samedi 10 novembre 2012 à Orbais.

    " Commune de Perwez                            FNC           NSB                        G.A.P.E.P.

                                                                                                         Groupement des Associations

                                                                                                 Patriotiques de l'entité Perwézienne.

                                                       

                                               CEREMONIE  COMMEMORATIVE

                                                     Armistice 11 novembre  1918

                                                        Fête du Roi  15 novembre

     

    Madame, Monsieur,

     

    La ville de Perwez, en collaboration avec le Groupement des Associations Patriotiques de l'Entité Perwézienne, vous invite à la cérémonie organisée le samedi 10 novembre 2012, à l'occasion de l'arrivée officielle de la Flamme Provinciale du Souvenir.

     

    Déroulement de la matinée: Eglise de 1360 ORBAIS.


    09H45  Mise en place des délégations sur l'esplanade du Home TREMOUROUX

    09Hr50 Arrivée du porteur et de la flamme Provinciale du Souvenir, encadré par l'escorte para-commando en tenue d'époque.

    09H55  Départ en cortège, vers l'église (+ ou - 200 mètres).


    La cérémonie officielle sera précédée d'une messe d'action de grâce.

    10Hr00 Messe d'action de grâces.


    Cérémonie officielle.

    10Hr55  Parvis de l'église, mise en place autour du monument " canon "

    11Hr00  Cérémonie au monument. Allocutions différentes  Autorités. Dépôt de fleurs

    11H35  Réception par l'Administration communale au Home TREMOUROUX


    Afin de symboliser les valeurs de paix et de démocratie, nous voulons que le jour de l'Armistice, cette flamme brille aux confins de notre commune.

    La société Royale des fanfares de Nethen-Wez, rehaussera de sa présence cette manifestation du Devoir de Mémoire.


    En cas de nécessité pour votre déplacement, "Un Junior pour un Senior", reste à votre disposition au 0476. 98.34.66.


    Dans l'attente du plaisir de vous rencontrer, à cette occasion, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l'assurance de notre considération distinguée.


    Le Président du G.A.P.E.P.                

    Jean-Luc  LENGELE  


    Le Secrétaire communal,

        Michel  RUELLE  


    Le Bourgmestre f.f. 

      Carl  CAMBRON "



    IV.    KA-FE  DU  DIMANCHE -  ORBAIS


             Samedi 10 novembre 2012, à 18H00, à la salle de l'OASIS

             à Thorembais-Saint-Trond, souper au profit de

             "KA-FE DU  DIMANCHE"

             qui se tiendra à la cure d'Orbais le premier dimanche de

             chaque mois à partir du 2 décembre 2012

             de 10h00 à 13h00.


              Le menu:  * Apéritif


                                * Carbonnade flamande


                                 * Dessert


             Au prix de:

                                  12,00 euro par personne

                                   10,00 euro pour les enfants.


            Réservation obligatoire avant le 5 novembre 2012

            

            Mimie - Jojo  DECLOUX    :   081.65 50 18


            Benoit  PETIGNOT            :   081. 65 68 22


            Jacqueline  MICHIELS ( SAGON ) :  0476. 39 59 93

                       

                     Souper sponsorisé par café Pepe, le Coin Gourmand , Henri BARETTE et la Commune de PERWEZ.


    V.  "Les amis de Sainte Wivine d'Orbais". Compte rendu de la réunion: activités en l'honneur de la procéssion  de Sainte-Wivine à Orbais le dimanche 23 juin  2013. 10H30 Messe.  13H30 procession-grand parcours. ( A suivre).


    Père Hubert  Adelain  MAYITUKA  MANGANGULA. Desservant. Curé d'Orbais (PERWEZ).

     

     

     

     

     

     

     

  • L'éducation catechetique à Orbais et les autres nouvelles ou activités.

    Avant d'aborder notre étude sur l'éducation de l'enfant mukongo dans la tradition africaine Kongo au Royaume du Kongo, nous allons nous exprimer à propos des problèmes pastoraux et sociétaux qui nous amènent de parler de l'éducation catechetique à Orbais et des autres nouvelles ou activités voir correspondances explicitants l'une ou l'autre préoccupation.

    I. La correspondance avec le doyen de Perwez et le collège décanal.


    "Date : mar 02 oct 2012 23:17:29 -1100
    De : MAYITUKA MANGANGULA Hubert Adelain <hubert.mayituka@voo.be> Ajouter au carnet d'adresses | Ceci est du spam 
    Objet : Re: Fwd: 50ième anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II 
    À : "Yves André ALBERTY" <yves.alberty@skynet.be>, "alfred malanda" <malandalfred2@yahoo.fr>, "paul hanson" <paul.hanson@laposte.net>, "hubert mayituka2" <hlabbemayi@voo.be>, "joseph burgraff" <joseph.burgraff@kongolo.be>, "jean-pierre nzau" <jpnzau@hotmail.com>, "Cyprien Mbi Tasa" <mbicyprien@yahoo.fr>, "emile yayandamun" <yayandamun@yahoo.fr>, "tadeuz farys" <rysfa@skynet.be>, padiripro@yahoo.fr 


    Monsieur le doyen et chers frères 
    dans le sacerdoce. 
    Je vous informe que depuis le 1 octobre 2012 j'ai repris à enseigner durant toute cette année scolaire 2012-2013 comme professeur de religion catholique au secondaire, premier degré, deuxième degré, troisième degré en humanités générales, techniques et professionnelles à Bruxelles à Wolluwé saint-Pierre. J'en suis personnellement très heureux et épanouis. L'horaire que le pouvoir organisateur communal de Wolluwé st Pierre vient de m'accorder ne me permet pas de célébrer la messe du vendredi à 15H00 au Home Trémouroux de Perwez. Dans ce cas nous pourrions nous diriger vers des célébrations des messes par Hubert au Home Trémouroux de Perwez pendant les vacances scolaires. Il suffira simplement que je sois informé des ces dates par ALIX pour les intégrer dans mon agenda pastoral et scolaire. Je vous propose  un réamenagement de l'horaire des messes au Home Trémouroux de Perwez dans ce sens, en m'offrant des dates des vacances scolaires. 

    Dans ce même ordre d'idée, je ne saurai pas participer à la récollection décanale du lundi 8 octobre 2012 car j'ai également cours. 

    Pour le dimanche 21 octobre 2012, la paroisse d'Orbais ( le village d'Orbais) accueille les membres du jumelage Perwez-Kaysersberg à partir de 12H00, soit à l'église, soit à la place de l'ancien home d'Orbais. L'echevin du culte, le comte Xavier Cornet DELSSIUS, m'a prié d'y être présent.  Si les activités terminent  vers 14H00, je pourrais aller à la messe de 16H00 à la cathédrale Saints-Michel et Gudule. 

    Pour votre information: le groupe "les amis de Sainte Wivine d'Orbais" organisera la procession annuelle en l'honneur de sainte Wivine chaque année au mois de juin. Les réunions du groupe se font à la cure d'Orbais. 
    -A partir du 2 décembre 2012 de 10H00 à 13H00, chaque premier dimanche du mois, le "KA-FE DU DIMANCHE - D'ORBAIS sera ouvert à tous à la cure d'Orbais, sous la coordination du "Comité du KA-FE DU DIMANCHE D'ORBAIS". Exceptionnellement dès cette date, la messe du premier dimanche du mois sera dite à Orbais à 10H00. 
    -Samedi 10 novembre 2012, à 18H00, à la salle de l'OASIS à Thorembais-SainTronc, souper au profit de "KA-FE DU DIMANCHE" d'Orbais sous le sponsoring de "PEPE CAFE" et du "COIN GOURMAND". Ce souper est coordonné par le "Comité du "KA-FE DE DIMANCHE D'ORBAIS". 
    -Hier mardi, de 17H15 à 18H15 nous avons eu le premier catéchisme des premières communions. Actuellement nous avons 11 enfants. D'autres parents sont également demandeurs. 
    Jeudi, de 18H00 à 19H00 nous aurons le premier catéchisme des professions de foi 2013 et 2014 aussi à la cure d'Orbais avec 5+4-=9 jeunes. 
    -Chaque dimanche de 10H30 à 11H00 nous aurons à l'église la répetition de notre chorale. 

    Voilà toutes les nouvelles à Orbais. 

    Je vous réitère à tous mes salutations fraternelles dans le Christ. 
    Hubert Adelain Mayituka Mangangula. 
    Desservant-Orbais. 
    hubert.mayituka@voo.be 
    0472.41.09.71 
    Hubert Adelain  Mayituka  Mangangula 


    ---- Message original---- 
    >Date: Tue, 2 Oct 2012 11:45:44 +0200 
    >From: Yves André ALBERTY <yves.alberty@skynet.be>   
    >Subject: Fwd: 50ième anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II   
    >To: alfred malanda <malandalfred2@yahoo.fr>, paul hanson <paul.hanson@laposte.net>, hubert mayituka2 <hlabbemayi@voo.be>, joseph burgraff <joseph.burgraff@kongolo.be>, jean-pierre nzau <jpnzau@hotmail.com>, Cyprien Mbi Tasa <mbicyprien@yahoo.fr>, emile yayandamun <yayandamun@yahoo.fr>, tadeuz farys <rysfa@skynet.be>, padiripro@yahoo.fr 

    >   pour information 
    >   Début du message réexpédié : 

    >     De : "Aartsbisdom - Archevêché" 
    >     <aartsbisdom.archeveche@diomb.be> 
    >     Objet : 50ième anniversaire de l'ouverture du 
    >     Concile Vatican II 
    >     Date : 1 octobre 2012 17:17:38 HAEC 
    >     À : <yves.alberty@skynet.be> 
    >     Répondre à : person@diomb.be 
    >     Chers Confrères, 
    >     Chers Collaborateurs, 


    >     Nous  célébrons  le   11  octobre  prochain   le 
    >     cinquantième  anniversaire  de  l’ouverture  du 
    >     Concile Vatican II. 

    >     A  cette  occasion,  le  Conseil  épiscopal   est 
    >     heureux  de  vous  inviter  à  la   célébration 
    >     d’action de  grâce présidée  par  Monseigneur 
    >     LEONARD en  la  cathédrale des  Saints-Michel  et 
    >     Gudule le 



    >     dimanche 21 octobre prochain à 16 heures. 

    >     N’hésitez pas à  transmettre cette  invitation 
    >     à vos  proches  collaborateurs  et  à  la  faire 
    >     connaître  à   vos  communautés   car   c’est 
    >     vraiment  en   Eglise  que   nous  fêterons   cet 
    >     événement. 

    >     Pour le Conseil épiscopal, 

    >     Etienne VAN BILLOEN 
    >     Vicaire Général 

    >     Les prêtres  qui souhaitent  concélébrer,  sont 
    >     priés d’apporter leur aube. 
    >     Les diacres  apportent  leur aube  et  une  étole 
    >     blanche. 
    >     Tous   s’inscrivent   à   l’adresse   de   la 
    >     cathédrale:  michgdl@catho.be 
    >     Ils se  rassembleront dans  la chapelle  latérale 
    >     située à droite du chœur". 
     

    II. PREMIERE COMMUNION DU JEUDI 9 MAI 2013.

    "DATES DES REUNIONS DE CATECHISME 2012-2013.

    Les réunions se déroulent à la cure de 17H15 à 18H15.

    Le mardi 2 octobre 2012.

    Le mardi 23 octobre 2012.

    Le mardi 13 novembre 2012.

    Le mardi 11 décembre 2012.

    Le mardi 15 janvier 2013.

    Le mardi 19 février 2013.

    Le mardi 12 mars 2013.

    Le mardi 16 avril 2013.

    Le mercredi 8 mai 2013. (préparation et répétition de la messe des communions)

    Dates des messes des familles.

    Le dimanche 7 octobre 2012 à 11h.

    Le dimanche 28 octobre 2012 à 11h.

    Le dimanche 18 novembre 2012 à 11h.

    Le lundi 24 décembre 2012 à 18h (messe de NOËL)

    Le dimanche 20 janvier 2013 à 11h.

    Le dimanche 24 février 2013 à 11h.

    Le dimanche 17 mars 2013 à 11h.

    Le dimanche 31 mars 2013 à 11h (messe de Pâques)

    Le dimanche 21 avril 2013 à 11h.

    Le jeudi 9 mai 2013 à 11h (fête de l'Ascension): Première communion.

    Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez me contacter quand vous le désirez.

    WAVREILLE Anne-Marie, rue du Cochige,10, 1360 ORBAIS.  Tél. 081/656324    GSM 0477/648442

    Email: anne.marie.themans@skynet.be"

    Père Hubert Adelain MAYITUKA  MANGANGULA. Desservant-Curé d'Orbais. Rue Trémouroux,N°107

    1360 ORBAIS (PERWEZ). Tél: 081.65.53.69   GSM: 0472.41.09.71

    Email: hubert.mayituka@voo.be   ou  hmayituka@gmail.com

    III. PROFESSION DE FOI DU DIMANCHE 19 MAI 2013 ET DU DIMANCHE 8 JUIN 2014

    "DATES DES REUNIONS DE CATECHISME 2012-2013.

    Les réunions se dérouleront à la cure de 18h à 19h.

    Le jeudi 4 octobre 2012.

    Le jeudi 25 octobre 2012.

    Le jeudi 15 novembre 2012.

    Le jeudi 13 décembre 2012.

    Le jeudi 17 janvier 2013.

    Le jeudi 21 février 2013.

    Le jeudi 14 mars 2013.

    Le jeudi 18 avril 2013.

    Le jeudi 2 mai 2013.

    Le jeudi 16 mai 2013.(uniquement pour les enfants qui feront leur profession de foi le dimanche 19 mai).

    Dates des messes des familles.

    Le dimanche 7 octobre 2012 à 11h.

    Le dimanche 28 octobre 2012 à 11h.

    Le dimanche 18 novembre 2012 à 11h.

    Le lundi 24 décembre 2012 à 18H (messe de NOËL)

    Le dimanche 20 janvier 2013 à 11h.

    Le dimanche 24 février 2013 à 11h.

    Le dimanche 17 mars 2013 à 11h.

    Le dimanche 31 mars 2013 à 11h (messe de Pâques).

    Le dimanche 21 avril 2013 à 11h.

    Le jeudi 9 mai 2013 à 11h (fête de l'Ascension): Première communion

    Le dimanche 19 mai 2013 à 11h (fête de la Pentecôte: Profession de foi).

    Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez me contacter quand vous le désirez. WAWREILLE Anne-Marie, rue du Cochige, 10,1360 ORBAIS. Tél 081/656324. GSM 0477/648442"

    Père Hubert Adelain MAYITUKA MANGANGULA. Desservant-Curé d'Orbais. Rue Trémouroux, N°107.

    1360 ORBAIS (PERWEZ).  Tél: 081.65.53.69    Gsm: 0472.41.09.71

    Email: hubert.mayituka@voo.be  ou  hmayituka@gmail.com

    IV. Réunion du mercredi 19 septembre 2012.

    "Nom retenu pour le groupe: " Les amis de Sainte Wivine d'Orbais ".

    =Répartition de quelques postes (ce n'est PAS un comité!!! ):

    Coordinatrice: Mylène

    Trésorerie: partenariat entre Michel, Jean-Pierre et Fred.

    Secrétariat: partenariat entre Marie-Gabrielle et Marie-France.

    Père Hubert Mayituka: aumônier des Amis de Sainte Wivine.

    Gérard - Chargé de mission auprès des Saints et des autorités ecclésiastiques. Nomination de Gérard au titre de "représentant de Ste Wivine d'Orbais" auprès de l'A.R.S. ( Association des Représentants des Sanctuaires).

    =Procession d'Ohain

    Date: 30 septembre

    Participants:

    Michel et Anne-Marie-Jacqueline S.-Mimie et Jojo- Gérard

    Marche à 10H15, être sur place 30 min auparavant.

    Départ: 9h à la Cure.

    - Emporter les écharpes.

    Michel prend la châsse à 9h à l'église et la ramène, Gérard s'occupe du brancard.

    =Retour sur la procession de fin de juin.

    Points positifs:

    -Beau temps au rendez-vous.

    -Encouragement et soutien du Père Abbé d'Affligem

    -Edition 2012- occasion exceptionnelle (bicentenaire),bénédiction papale, chapelet, (deux cent cinquante année de la construction de la nouvelle église).

    -Haute qualité du son, des chants -garder contact avec la personne ressource (Michel Moulard de Nivelles, voir Gerard).

    -Décoration des chars, des reposoirs, de l'église: TB.

    Améliorations et propositions:

    -Faire une publicité afin de sensibiliser les gens du village- les impliquer.

    -Circuler davantage dans le village- nécessité d'adapter le cortège.

    -Solliciter la présence de un (ou plusieurs) évêque(s)- s'y prendre bien à temps, agendas chargés!

    -Établir une liste des invités religieux (Gérard s'en charge).

    -Proposition de frapper une médaille à l'effigie de Ste Wivine, y ajouter le nom du village (Gérard s'informe).

    -Prévoir des activités attractives, ludiques afin de toucher le public du village, nouer des liens.

    -Prévoir une bénédiction d'un tracteur, de chevaux et autres animaux.

    = Divers.

    -Afin d'obtenir les subsides offerts par la Commune, télécharger et compléter le document sur le site communal.

    ! S'assurer du délai pour la demande: la demande de subsides doit être rentrée avant le 02 novembre 2012; Marie-Gabrielle a demandé le formulaire auprès du service des finances.

    -Convier l'Echevin des Cultes aux réunions et activités: Xavier Cornet d'Elzius. (Malèves). Adresse mail: xavier@viabel.be

    -Bilan financier de la procession de fin de juin. Compte tenu de l'absence de Laurence Dupont, ce point sera abordé lors d'une réunion ultérieure.

    -Date procession 2013: à définir rapidement. Début juin est proposé: le 2 juin ou le 9 juin 2013 (en fonction des activités des paroisses voisines).

    Prochaine réunion: mercredi 17 octobre à 19 h 30, à la Cure".

    V. Compte rendu de la réunion du mercredi 26 septembre 2012 chez Pépé-Café à Thorembais saint-Tronc.

    -Le mercredi 26 septembre 2012 de 14H00 à 14H45 une réunion a été tenue au bar-restaurant PéPé-Café pour le souper du samedi 10 novembre 2012.

    Etaient présents:

    -Monsieur et Madame ERIC-PéPé Café.

    -Monsieur Carl Cambron, Bourgmestre f.f.

    -Madame Jacqueline Michiels (Sagon).

    -Monsieur Hubert Adelain Mayituka Mangangula. Desservant Orbais.

    Les poinys traités au cours de la réunion sont les suivants:

    1- L'initiative du souper revient à ERIC- PEPE-CAFE qui l'offre à marraine Jacqueline Michiels (SAGON).

    2- Pour être mieux disposés dans la salle le Oasis à Thorembais-Saint-Tronc, les autorités communales nous proposent de considérer une disponibilité d'accueil pour quatre vingt (80) personnes.

    2-L'heure du souper est fixé à 18H00.

    3-Voici le mets qui sera proposé par PéPé-Café à cette occasion:

    -un apéro: Kire de bien venue (vin blanc avec du Kire)

    -une carbonnade à la flamande et une pomme purée (saison).

    -un dessert offert par le "Coin GOURMAND".

    4-La commune est prête à offrir les box chauds, sous la direction d'Eric DELCOURT qui pourrait notamment s'occuper de la vaisselle, des verres, des assièttes normales, des tasses et sous tasses.

    5-Les assiettes pour dessert devraient être à charge du comité du "KA-FE du dimanche d'Orbais" pour permettre au "Coin Gourmand" d'offrir le dessert qui lui convient.

    6-Madame Jacqueline Michiels (SAGON) entre en contact avec le marchand de vin, monsieur Henri, (EX) Beau-fils de monsieur Christian GRAS.

    7-Les membres du comité "KA-FE du dimanche d'Orbais" pourraient s'occuper d'aller chercher les boissons chez monsieur Henri: eau, bièrre, coca, café, lait, sucre en comptant notamment sur la bienveillance de Benoit Petignot.

    8-Monsieur ERIC et madame SOPHIE, bref PEPE CAFE ont promi de préparer tout chaud chez eux. Il faudrait que les membres du Comité "KA-FE du dimanche d'Orbais" aient la possibilité d'aller tout chercher chez eux pour être prêt à servir à 19H00. Pour cela ils devraient porter les box chauds qui seraient offerts par la Commune de Perwez sous la bienveillance de monsieur Carl Cambron, Bourgmestre f.f qui se ferait aiser par monsieur Eric DELCOURT, monsieur PROPRE communal.

    9-Le prix de l'assiette serait déterminé à 12 euro selon la décision des membres présents à la réunion au vu de l'expérience en la matière.

    10. Le prix des boissons serait de 1,50 euro le verre(Jupiler, eau, café, coca).

    11. Le prix de la leffe serait de 2,50 euro

    12. La bouteille de vin reviendrait à un prix qui serait apprecié selon le prix coutant et la marque du vin qui serait proposé par le brasseur. Le comité du KA-FE du dimanche d'Orbais décide en définitive du prix de la bouteille du vin.

    13. Commencée à 14H00 la réunion s'est achevée à 14H45 au bar-restaurant PEPE-CAFE.

    14. Nous remercions également monsieur le Ministre André Antoine, Bourgmestre en titre de Perwez qui, à cette occasion nous a offert un verre d'amitié et nous a proposé que pour être mieux à l'aise dans une convivialité de qualité dans la salle le Oasis, le nombre de quatre vingt  personne serait le mieux indiqué.  Nous remercions monsieur Carl Cambron, Bourgmestre f.f pour son implication à nous apporter le soutien communal. Nous remercions monsieur Eric Delcort pour son implication et son engagement auprès de monsieur Carl Cambron pour la réalisation de ce souper de convivialité en l'honneur de la fondation des activités du" KA-FE du dimanche d'Orbais".

    15. Nous remercions monsieur ERIC et madame SOPHIE, bref PEPE CAFE pour l'initiative de ce souper le sponsoring

    16. Nous remercions d'autres amis sponsoring également comme DJOHN du COIN GOURMAND et monsieur HENRI(Ex-Beau-fils de Mr Christian GRAS) marchand de vins, mais aussi tous ceux et celles qui s'impliquent généreusement pour la réussite de notre projet.

    Ce compte rendu serait donné aux membres du Comité "KA-FE du dimanche d'Orbais" qui se réuniront à la cure d'Orbais le lundi 8 octobre 2012 à 19H30.

    Hubert Adelain Mayituka Mangangula.".

    VI. KA-FE DU DIMANCHE -D'ORBAIS

    Samedi 10 novembre 2012, à 18H00, à la salle de l'OASIS 

    à Thorembais-Saint-Trond, souper au profit de

    "KA-FE DU DIMANCHE"

    qui se tiendra à la cure d'Orbais le premier dimanche de

    chaque mois à partir du 2 décembre 2012

    de 10H00 à 13H00.

     

    Le menu: * Apéritif

                   *Carbonnade flamande

                   *Dessert

     

    Au prix de:

                    12,00 euro par personne

                    10,00 euro pour les enfants.

     

    Réservation obligatoire avant le 5 novembre 2012

    Mimie - JOJO  DECLOUX      081.65 50 18

    Benoit  PETIGNOT               081. 65 68 22

    Jacqueline  MICHIELS (Sagon)  0476.39 59 93

     

    VII.COMPTE RENDU DE LA REUNION DU COMITE DU KA-FE DU DIMANCHE D'ORBAIS(LUNDI 24/09/2012).

    Le comité du "KA-FE du dimanche d'Orbais" s'est réuni pour la première fois à la cure d'Orbais le lundi 24 septembre 2012 de 19H30 à 21H30.

    Etaient présents:

    Monsieur Joseph DECLOUX

    -Madame Mimie DECLOUX

    -Monsieur Benoit PETIGNOT

    -Madame Michiels Jacqueline (Mme SAGON).

    -Monsieur Hubert Adelain MAYITUKA  MANGANGULA. Desservant.

    Le comité a fait le tour d'horizon des différents problèmes suivants:

    1- Le Comité a réaffirmé que le" KA-FE du dimanche d'Orbais" est ouvert à tous.

    2- Le Comité a fait le constat de l'espace approprié à la cure d'Orbais qui pourrait servir aux activités du "KA-FE du dimanche d'Orbais": la salle à manger, la halle d'entrée, la cuisine, la toilette se trouvant près de la halle d'entrée. Le Comité remercie l'abbé Hubert Adelain Mayituka Mangangula pour sa disponibilité, son ouverture et son accueil tout en saluant l'initiative.

    3-Il s'est penché sur l'inventaire des ressources matérielles nécessaires à la réalisation de ses activités de convivialité. Monsieur Joseph Decloux s'occupe d'entrer en contact notamment avec le KIBOUT ( via monsieur Théo GJIBELS) et la commune de Perwez pour les matériels: assiettes, tables, couverts, verres, tasses, sous tasses, jeuxn autres matériels... et d'autre part monsieur Benoit Petignot s'occupe d'entrer en contact avec le livreur ou marchand de vin pour ce qui concerne les différentes boissons sans oublier, l'eau, le café... et le matériel qui permet de preparer le café.

    4-Madame Decloux Mimie et madame Michiels Jacqueline (SAGON) s'occupent de la tarte et autres dégustations...

    5- Une caisse sera trouvée pour y mettre les recettes.

    6-Madame Michiels Jacqueline(Mme SAGON) propose au Comité d'ouvrir un compte bancaire au nom d'Hubert Adelain MAYITUKA-MANGANGULA, qui serait géré de manière transparente devant tous les membres du "Comité du KA-FE du dimanche d'Orbais" pour des projets ultérieurs notamment l'expérience de retrouver sa famille et ses amis au Congo-Kinshasa, les moments de convivialité également entre les membres du "Comité du KA-FE du dimanche d'Orbais"...  Le Comité a unanimement salué cette initiative et s'engage à la mettre en pratique.

    7-Le Comité a entériné la proposition de lancer des activités pour assurer la fondation de son projet de convivialité et pour faire connaître ce projet du "KA-FE du dimanche d'Orbais" ouvert à tous.

    8- Le dimanche 21 octobre 2012, le "Comité" pourrait organiser sa prémière reception test à la cure d'Orbais pour faire connaître son projet annuel. Il profite de la présence massive des membres du jumelage Perwez et Kaysersberg à l'église d'Orbais ou à la place de l'ancien Home Trémouroux dès 12H00. Le comité pourrait occuper la cure d'orbais à cette occasion dès 10H00....

    9- Le comité devrait informer les gens pour faire connaître ses activités en utilisant tous les moyens legaux disponibles dans le domaine de la communication, de l'art, de la culture et marketing.

    10. Le comité propose d'amplifier l'initiative que PéPé Café a exprimée, pour père Hubert Mayituka, à madame Jacqueline Michiels (Mme SAGON), marraine, à l'isssue de la messe d'enterrement de son papa par Père Hubert d'organiser un souper à la salle le Oasis de Thorembais-Saint-Tronc, pour assurer les fondations des  activités ultérieures du KA-FE du dimanche d'Orbais, avec le sponsoring notamment de Pépé-Café et d'autres amis généreux. La date du samedi 10 novembre est retenue pour la salle le Oasis dès 13H00 jusqu'au lendemain à midi ( le temps de tout remettre en place).

    11. Trois dates sont proposées à madame Nathalie Jauquet-Michielsens secrétaire du Bourgmestre-Communication de Perwez pour savoir déterminer celle qui convient le mieux étant entendu qu'il n'y a pas d'autres activités similaires à Perwez au niveau de la commune, du foyer culturel ou du monde associatif. Il s'agit: -soit du samedi 10 novembre 2012, soit du samedi 17 novembre 2012, soit du samedi 24 novembre 2012.

    12. Madame Nathalie a réaffirmé que le 10 et 17 novembre étaient encore disponibles, en répondant à la lettre d'Hubert Adelain Mayituka Mangangula, tout en demandant rapidement de déterminer la date qui convient au Comité. Dans la réponse qu'Hubert Adelain Mayituka Mangangula lui reserve, la date du 10 novembre 2012 est confirmée au nom du "Comité du KA-FE du dimanche d'Orbais" pour faire ce souper à la salle le OASIS de Thorembais saint Tronc sous le patronnage de Pépé Café et d'autres sponsoring amis: JHONN, HENRI....

    13. Le KA-FE du dimanche d'Orbais sera inauguré officiellement le  2 décembre 2012 à la cure d'Orbais de 10H00 à 13H00.  A partir de cette date le "KA-FE du dimanche d'Orbais" ouvrira ses portes de la cure tous les premiers dimanches du mois de 10HO0 à 13H00.

    14. Cette activité implique exceptionnellement un changement de l'heure de la messe du premier dimanche de chaque mois, dès le 2 décembre 2012 où cette messe aura lieu à 10H00.

    15. Tous les autres dimanches du mois la messe aura lieu à l'église d'Orbais à 11H00.

    16. Le comité a fixé la date de la prochaine réunion de ses membres fondateurs du "KA-FE du dimanche d'Orbais" pour le lundi 8 octobre 2012 à 19H30 à la cure d'Orbais. A cette occasion, il fera le point sur l'avancement des missions confiées à ses membres et sur la suite des activités à entreprendre, mais aussi sur la boîte des idées, propositions, réflexions, orientations pouvant promouvoir son projet du "KA-FE du dimanche d'Orbais".

    17. Débuté à 19H30 à la cure d'Orbais dans une ambiance conviviale, joyeuse et harmonieuse, la réunion du comité a été cloturée par ses membres fondateurs à 21H30 autour d'un verre d'amitié et de fraternité."

    "Hubert Adelain Mayituka Mangangula. Desservant-"

    Après avoir parlé de la catéchèse qui est un moment d'éducation à la foi des enfants et jeunes, nous avons également abordé d'autres activités de convialité ouverte telle que la procession annuelle en l'honneur de sainte Wivine et le "KA-FE du dimanche d'Orbais". Toutes ces activités et tant d'autres concernant le cours de religion catholique que je donne personnellement à mi-temps à Bruxelles, nous avons pu les partager avec nos confrères du doyenné de Perwez pour leurs informer de la vie pastorale et sociétale à Orbais. 

    A présent nous voulons reprendre notre reflexion approfondie à propos de l'éducation de l'enfant Mukongo dans la tradition africaine Kongo et de manière particulière dans l'Ancien Royaume Kongo au regard du révérend Père Van Wink dans ses Ecrits sur les Etudes Bakongo, tels qu'ils sont interprétés par le révérend père Ndundu Massamba, s.j.  Que dit-il sur l'éducation de l'enfant Mukongo? ( A suivre). Père Hubert Adelain Mayituka Mangangula. Desservant. Curé d'Orbais.(Perwez).